Commentaire du Père Théo Klein SCJ

Ultime prière de Jésus à son Père, dont on pourrait presque résumer l’enseignement par cette parole du Christ, dont seuls les Actes font mention: Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir (Ac 20,35). Oui pour Jésus, joie et don semblent ne faire qu’un.

Donner – recevoir – joie de vivre

S’il n’y a pas de vie plus heureuse que celle de Jésus, c’est parce qu’il n’a cessé de donner, et qu’il a été pleinement heureux de donner.

Donner en effet rend l’autre plus heureux, plus fort, plus instruit, plus aimant… Et celui qui offre ce don accède à la bonté de son être, il découvre alors une capacité inconnue à aimer plus encore. Par le don, l’homme devient image de Dieu. Car le don ouvre à plus grand que la personne qui se donne, il ouvre à une réalité qui le dépasse et l’englobe à la fois.

Certes, nous donnons aussi nos limites, nos faiblesses, nos imperfections. Le don nous ouvre à notre vérité, qui se découvre au jour le jour, dans l’acte maintes fois réitéré de se donner. Donner, comme Jésus donne demande d’avoir en nous cette capacité à donner, et cette capacité nous la recevons par le don de l’Esprit Saint. Alors osons demander à l’Esprit de donner et de nous donner nous-mêmes…